LiveZilla Live Chat Software
Slide background
Slide background
Slide background
Slide background

Nos meilleurs deals pour Investir aux USA

LES OPPORTUNITÉS

en vente
Maison$ 475 000

Maison Miami Quartier Shenandoah

  • 162 m²Surface
  • 3Chambre
  • 2SDB

Duplex sur la région d’Atlanta rendement élevé

  • 153 m²Surface
  • 2Chambre
  • 1SDB
  • + de 13%Rendement

Pourquoi Investir aux USA

Comprendre les prix bas aux USA.
La chute des prix est due à la crise des « subprimes ». Depuis 2007, les prix de l’immobilier ont baissé de près de 50 à 80% (Important : les prix de 2007-2008 étaient surévalués à cause de la bulle immobilière).
Les Etats-Unis ont traditionnellement représenté un marché intéressant pour les investisseurs étrangers, et aujourd’hui ne fait pas exception.

Qu’ils soient de Chine, d’Europe, du Canada ou d’Amérique du sud pour ne citer que ces pays, ces derniers continuent d’investir des milliards de dollars dans l’immobilier aux USA, en profitant des occasions qui s’offrent à eux, dans un marché qui doit son origine à la crise du crédit (subprimes) et au ralentissement économique, difficultés que les Etats-Unis n’avaient pas connues depuis plus de 20 ans.

Ainsi de nombreux économistes pensent que les prix de l’immobilier ont atteint leur niveau le plus bas fin 2011.

Depuis, le marché remonte, mais n’a pas encore rejoint les prix d’avant la crise pour certaines régions.
Avec la sortie de récession pour les Etats–Unis depuis fin 2013, la Floride, par exemple, figure parmi les états qui enregistrent les plus fortes croissances depuis 5 ans.

En 2016, les bonnes occasions que représentaient les saisies bancaires se font plus rares, mais restent très intéressantes pour ceux qui savent les choisir.

Pour découvrir nos vidéos ?

Veuillez-vous rendre sur notre chaîne YouTube.

Comprendre la situation en 2005-2006-2007 avant la crise.

Saisir les opportunités immobilières

Présentement, il y a encore plusieurs milliers de maisons invendues sur le marché floridien en particulier, et plus généralement aux USA. La pression à la baisse sur les prix est donc toujours existante, mais a tendance à diminuer.
Un jeune couple se présente dans une banque américaine pour faire l’achat de leur première propriété. Le couple a des revenus moyens.

Prix : 300 000 $. La banque leur propose un achat sans apport et, pour aggraver la situation, le montant de l’hypothèque accordée est de 120 % du prix d’achat, soit 360 000 $ !!!
Oui, 360 000 $ de dette pour un bien en « valant » 300 000 $.

Pourquoi ?

La philosophie de l’époque était de penser que les prix de l’immobilier allaient continuer d’augmenter, et donc, pourquoi ne pas prendre une hypothèque plus haute que nécessaire et en profiter pour faire l’achat de beaux meubles et d’une nouvelle voiture ?

Que se passe-t-il après la crise en 2009-2010-2011 ?

Le même jeune couple a maintenant un solde hypothécaire de 345 000 $. Son bien à perdu plus de 50% de sa valeur et ne vaut plus que 140 000 $ suite à la débâcle immobilière et financière.
Que faire ? Plusieurs couples ont décidé de remettre les clés de leur propriété à la banque.

Ce n’est pas nécessairement une faillite, ou une banqueroute mais ça peut aussi être un choix de cesser de payer pour une propriété qui vaut moins que le solde hypothécaire.
Avant qu’un jugement du tribunal ne donne officiellement la propriété à la banque, le couple peut tenter de vendre la propriété sous la valeur du solde hypothécaire, ça s’appelle une « shortsale ». Une fois qu’un jugement est tombé, la banque est en possession de l’immeuble, il s’agit maintenant d’une « foreclosure ».

Le nombre de propriétés sur le marché est donc monté de façon spectaculaire.

Pour en savoir plus et bénéficier d’autres conseils ?

Veuillez vous rendre sur la page infos pratiques
Qui sommes nous
Implantée en France et aux USA, notre société est à l’origine composée de gestionnaires de patrimoine français.
Depuis 2011 nous regardons attentivement le marché américain et ses opportunités immobilières. Nous avons attendu, à tort diront certains (pour plus de sécurité de notre point de vue), d’être sûr de la reprise du marché pour nous positionner dessus et commencer à investir fin 2012.
Depuis, nos investissements et ceux de nos clients qui nous ont fait confiance, sont largement gagnants (rendements locatifs élevés, valorisation des biens achetés, change Euros Dollars, etc…) et beaucoup plus sécurisants et stables que ce que nous pouvions trouver en Europe.
Aujourd’hui, grâce à notre présence sur place et à notre propre expérience d’investissement, nous vous proposons des biens que nous maîtrisons et vous les présentons partout en France ainsi qu’en Belgique et en Suisse.